Show more

La vidéo tuto sur la gestion des foules a été tournée sur le carré d'herbe en face, juste au dessus de la falaise.

Des bonnes circonstances se sont présentées, et j'ai pas résisté : j'ai tourné une vidéo tuto pour le commissaire .
Je tente de mettre ça en ligne sur demain. Même si je suis horriblement mal à l'aise à l'oral et que je n'aime pas ma voix.
Ce sera libre à la rediffusion et à la réutilisation, mais même si mon identité sera facilement identifiable, merci de ne pas l'indiquer si vous diffusez la vidéo ailleurs.

Puis que tu es content de les retrouver toutes d'un coup. Pour les reperdre quinze secondes après.

Troupeau retrouvé. Je me doutais que ce serait facile mais c'est un peu stressant à chaque fois.

Et pour appuyer le propos, voici une-photo des conditions d'où nous pouvons faire sortir des foules sans accident : notre voisine bergère garde 1500 brebis sur le haut plateau à droite. La falaise en dessous fait deux-cent mètres à pic.

Formations complémentaires :
- retenir ses chiens : 2000€ la journée.
- appeler gentiment le groupe d'individus : 2000€ la journée.
- attendre le lendemain dans une cabane non-chauffée ou sous la pluie : 4000€ les 24 heures, nourriture non fournie.

Cher Commissaire .
Moi même et mon voisin de montagne, bergers de profession, avons une grande habitude de la gestion des foules (plusieurs milliers d'individus) aux abords de zones dangereuses (falaises), sans accident.
C'est pourquoi nous vous proposons des stages de formation et notre expertise. Elle est assez simple : dans ces cas, on ne fait rien.
Prix de la formation : 5000 € les deux jours et mon droit au chômage.


Deuxième indice pour la quatrième race
J'attends la race exacte car c'est une catégorie qui me semble assez vaste. C'est déjà un indice en soi sur la catégorie. La seconde partie de cet indice c'est que je crois que cette catégorie n'a pas encore été citée, ou alors une fois peut-être. Je n'ai pas vérifié.

J'ai profité du passage d'un copain et d'une copine pour ne pas aller seul explorer les gouffres/#chourums en lisière d'alpage.
C'était vraiment top.
Et surtout j'ai enfin trouvé un endroit frais et un peu pratique pour aller se protéger du soleil aux pires heures de la journée, tout en étant stratégiquement placé pour garder le troupeau (sisi, c'est le seul coin de l'alpage où elles peuvent facilement se barrer ailleurs, loin).

Je pense avoir retrouvé toutes mes brebis et mon âne, laissés hier en liberté dans la brume. 😎
Il ne reste plus qu'à joindre les deux, parties du troupeau, éloignées de deux bons kilomètres, et j'aurais réussi la grosse tâche de ma journée.
Le gros boulot de demain, ce sera de faire tourner les brebis dans un parc pour trouver un maximum de blessées et de malades, et évidemment de les soigner.

(3)
: cochonerie, se dit d'une brebis désagréable, qui pose problème. S'emploie par extension pour parler des gens, par exemple un éleveur ou un berger voisin.

Ce matin, dès que le brouillard se lève, je pars à la recherche des brebis laissées libres la veille pour préserver ma propre santé.
Je m'élève à peine que le nuage m'apparait comme la mer libérant le port de ma cabane à marée descendante.

À un moment le soir, je me dis « merde, où est passé ». Je ne le vois pas dans la cabane alors que j'étais sûr de l'y avoir rentré avec moi. Je sors, sans oser trop m'éloigner, et je crie son nom pendant vingt minutes. Je finis par re-rentrer dans la cabane pour le trouver… coincé sous le lit, sur le vieux matelas moisi.

Hier c'était la galère. Vent, pluie, froid, brouillard… j'ai fini par me dire que j'allais laisser les brebis libres plutôt que d'y laisser la santé. J'ai bien fait : quand je suis rentré voici comment on voyait la cabane à trois mètres.

Show more
Mastodon - Instance Mastodon sur parleur.net

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!